Accueil

Avec nous, faites un premier pas en signant notre manifeste sur change.org !

Avec nous, faites un premier pas en signant notre manifeste sur change.org !

24 commentaires sur « Accueil »

  1. Merci de cette belle idée!!
    C’est quelque chose que j’essaye de dire autour de moi. En ces moments difficiles, beaucoup d’élan de solidarité ont vu le jour : envers les soignants, les personnes âgées ou isolées, les sans-abris… Etendons notre solidarité à nos hommes politiques!! Honnêtement quel enfer pour eux de devoir prendre des décisions si lourdes! Mettons-nous 2 sec à leurs places

    J'aime

  2. Super. Merci pour ce message clair et optimiste.
    Nos dirigeants sont des humains qui doivent composer avec une multitude de contraintes dont nous n’avons ni idée et ni connaissance.
    Aidons les effectivement, à travers nos critiques positives et constructives à mieux faire chaque jour et accompagnons les à prendre de meilleurs décisions pour nous individus ainsi que notre pays.

    J'aime

  3. un peu niais, voire très bisounours quoique les tamis de Socrate sont un bon rappel. Et ce ne sera pas lu par ceux à qui ça s’adresse. Le problème? c’est que ça ressemble beaucoup à la volonté d’étouffer tout esprit critique. ça ne s’interroge pas sur les raisons éventuellement légitimes des critiques faites de nos politiques, sur les raisons de la baisse de leur courbe de popularité. La critique systématique est en effet pénible, critiquer pour critiquer est néfaste, mais l’aveuglement, la naïveté et l’amnésie le sont aussi…Je ne comprends pas du tout l’intérêt de cette démarche à vrai dire. Merci de m’éclairer à ce sujet, car je sent bien que cela part d’une bonne intention.

    J'aime

    1. Bonjour Smaragde, oui il faut reconnaître que ce manifeste reste sans doute à courte portée et peut-être bien naïf. La critique doit bien sûr avoir sa place à part entière elle est utile et nécessaire pour avancer, repérer les erreurs, interroger nos pratiques. Mais il est question ici d’équilibre. Quand il n’y a plus qu’elle, la critique ne porte plus son fruit, mais se noie dans un marasme qui tue toute initiative possible. Devant les grands défis qui attendent notre société, préférons nourrir l’angoisse ou la confiance? Quel terrain fera germer les meilleurs solutions ? Nous choisissons la confiance. Et vous?

      J'aime

      1. Pour répondre à votre question, j’ai confiance en l’avenir. […]

        Je n’ai rien contre les rêveurs naïfs, le fait de l’être peut justement aider à agir, et le rêve porte alors des fruits.

        Bref, je vais arrêter de vous embêter là. J’ajoute de l’inutile à l’inutile.

        En tout cas les dessins sont sympas.

        J'aime

  4. CONNAISSEZ-VOUS une personne FIABLE(***) à 100% qui accepterait de se présenter en 2022 avec, entre autres, la promesse solennelle d’organiser à mi-mandat un référendum concernant un nouveau mode de fonctionnement de notre pays?
    (***) intelligente, équilibrée, sans addiction (pouvoir, argent…); âge compris entre 30 et 65 ans, sincèrement motivée pour aider notre beau pays à remonter la pente et pour réduire nos souffrances dans le maximum de domaines; il n’est pas nécessaire que cette personne ait déjà occupé un poste « politique », ni qu’elle ait « fait l’ENA », ni qu’elle soit soutenue par un parti politique.

    Nous pouvons TOUS constater que le mode de fonctionnement actuel de notre pays n’est PAS EFFICACE: quelle que soit la personne que nous plaçons sur tel ou tel fauteuil de pouvoir, nos problèmes ne sont pas résolus, en dépit de leur compétence et de leur bonne volonté. Nous nous préoccupons de L’AVENIR DE NOS ENFANTS et de nos petits-enfants: il serait temps de modifier de façon DRASTIQUE le mode de fonctionnement actuel de notre pays.

    Si un – – S I T E – – fiable faisait un appel de SUGGESTIONS (comme on fait un appel d’offres dans le bâtiment) concernant divers domaines de notre vie (suggestion.solution.fr par ex.), je ferais la suggestion suivante (parmi d’autres, d’intérêt collectif):

    les électeurs voteraient, non pas pour – UN -président sur des promesses non contractuelles (on voit ce que ça donne…), mais pour – DES – experts (des «sages» porteurs de mesures) ; il y aurait un « comité d’experts » dans chaque domaine (éducation, santé, protection de l’environnement, etc.). Même la personne la plus intelligente et la plus motivée NE PEUT PAS être spécialiste de TOUS les domaines complexes de notre vie…

    Chaque comité d’experts prendrait des décisions dans SON domaine: le comité SANTE aurait pris depuis longtemps les mesures INDISPENSABLES et URGENTES, en particulier en matière de PREVENTION…

    Dans le comité Affaires étrangères il y aurait au moins 2 experts bilingues anglais, 2 experts bilingues espagnol, etc. (des ambassadeurs expérimentés, par ex.) : « la France » pourrait ainsi rencontrer en même temps les Responsables de plusieurs pays.

    Sur un site officiel («candidatures.gouv.fr» par exemple) chaque candidat expert afficherait son c.v. très détaillé (formation et expérience professionnelle) et les différentes mesures précises qu’il s’engagerait solennellement à défendre durant son mandat (avantages de chaque mesure, moyens, façons de prévenir et de solutionner les éventuels effets indésirables).

    Les votes de chaque expert, au sein de chaque séance de travail du comité, seraient accessibles à tout citoyen sur internet (sans limite dans le temps) ainsi que leurs arguments pour et contre (mise en garde concernant un possible effet indésirable de la mesure en question): les experts auront donc tout intérêt à s’écouter les uns les autres afin que la meilleure mesure soit décidée (maximum d’avantages, minimum d’inconvénients).

    Le comité en charge de la rédaction des lois serait composé de législateurs expérimentés, de représentants d’associations et de citoyens: les lois étant faites pour ces derniers, le comité devra tenir compte de leurs avis.

    Si un expert, une fois élu, ne tient pas l’une de ses promesses (curriculum vitae en ligne) en votant différemment au sein du comité, il devra payer une amende pour promesse électorale non respectée (tromperie des électeurs) dont le montant (dissuasif) sera égal au triple du montant des salaires et défraiements qu’il aura perçus durant son mandat.

    Les mesures seront toujours prises pour une durée déterminée afin que des ajustements puissent ensuite être effectués (augmentation des avantages, diminution des inconvénients).

    Nous devrons faire un gros effort pour ne pas nous bloquer contre une mesure a priori: « ces experts ont été élus démocratiquement, laissons-les travailler, voyons ce que la mesure donne, il sera toujours temps ensuite d’y apporter des modifications ». Cela évitera le gaspillage d’énergie actuel et le blocage de notre pays (aux dépens de L’AVENIR DE NOS ENFANTS).

    Si les députés et sénateurs actuels veulent « servir leur pays » (parce qu’ils sont convaincus(**) de détenir les meilleures solutions, bien sûr…), qu’ils posent leur candidature d’expert pour les élections suivantes. Les députés et sénateurs actuels (critère de sélection : ambition + soutien d’un parti politique) nous coûtent très CHER et constituent parfois un frein à toute réforme sérieuse dans notre pays: leur suppression générerait une ECONOMIE non négligeable et donnerait une chance à notre pays de rattraper le retard dans lequel il est en train de s’embourber.
    (**) La conviction n’est pas un critère (et peut donc être un piège): ce n’est qu’une dose de tranquillisant naturel secrété par un cerveau POUR SE RASSURER («c’est moi qui détiens la meilleure solution, aucun doute!»). Le point commun entre Mère Teresa et Hitler? La conviction de faire le bien de l’humanité…

    Une personne pourrait naturellement poser sa candidature dans plusieurs domaines (on peut avoir des solutions à proposer dans plusieurs domaines; tous les domaines de notre vie sont liés, comme le sont les différents organes d’une personne).
    Si, dès 1920, l’Allemagne avait fonctionné sur le principe des comités d’experts, aucun dingue n’aurait pu prendre le pouvoir et donner naissance à la 2ème GUERRE mondiale; même chose pour l’Italie et le Japon.

    A propos d’organes, on peut considérer les « responsables » politiques comme les médecins de notre pays. Or le meilleur médecin qui soit est celui qui fait de la prévention, qui n’attend pas que le patient soit gravement malade pour agir. Pour faire de la prévention, ce médecin doit être à l’écoute de son patient, il doit faire régulièrement un examen complet, pour ne pas rater un seul symptôme (parfois on ne veut pas voir, on ne veut pas entendre…). Dans le système actuel, nos «responsables» ne veulent écouter que leur conviction: ce sont des médecins incompétents, donc dangereux! C’est la surdité et l’inefficacité de nos «responsables» actuels qui génèrent des « votes-colère ».

    Suppression des partis politiques et des subventions versées par les citoyens. Application stricte du principe d’égalité du temps d’expression dans les médias pour les candidats experts: le nom de leur site sera précisé (fin d’article ou bas d’écran, par exemple) afin que les citoyens puissent le visiter, ainsi que le site officiel des candidats, où chaque candidat expert expose les mesures qu’il s’engage à défendre. Les candidats experts ne recevront ni subsides ni dons. Pas d’affiches, pas de congrès, pas de poignées de mains sur les marchés, etc. Nous passerions enfin à un système où les citoyens ne seraient plus infantilisés, manipulés, méprisés.

    Ces experts élus ne seraient pas surpayés et n’aurait pas d’avantages spéciaux (retraite, vacances au fort de Br., etc.): débarrassons-nous des avides de gloire et d’avantages divers, de ceux qui ne veulent pas renoncer à leurs PRIVILEGES.

    Actuellement, la sélection se fait sur les critères de l’ambition et de la conviction de détenir la vérité: on voit ce que ça donne depuis des décennies!

    Suppression de la règle absurde des 500 signatures: un maire est un citoyen comme les autres, ni plus sage, ni plus intelligent; pourquoi aurait-il plus de pouvoir que nous sur notre avenir?

    S’il n’était permis à aucun responsable (experts, maires, etc.) de se faire réélire, ils seraient sûrement plus courageux et efficaces, plutôt que d’être préoccupés par le fait de ne pas perdre de futurs électeurs… Ne seraient autorisés à poser de nouveau leur candidature que les experts qui ont tenu toutes les promesses faites lors de leur candidature précédente.

    Ces experts élus seraient tenus d’être à l’écoute des citoyens (qui sont censés être les « patrons » de ce beau pays DEMOcratique…): un – – – S I T E – – – sécurisé serait mis à la disposition des citoyens pour que des propositions concrètes puissent être faites (solutions détaillées, source de financement précisée: nous ne devons jamais oublier que notre pays est en faillite; le « y a qu’à » ne nous aidera pas à solutionner nos nombreux problèmes).

    Par ailleurs, il serait urgent de mettre au point un système informatique inviolable (la Suisse et les USA l’ont déjà fait) afin de pouvoir organiser ELECTIONS, référendum, pétitions à MOINDRE COUT; le fait de pouvoir voter de chez soi (ou de la mairie si on n’a pas d’ordinateur) rendrait les élections et les référendums beaucoup moins coûteux; 2 ou 3 référendums chaque année constitueraient un grand pas vers une vraie démocratie.

    Naturellement, chaque référendum serait précédé d’une grande campagne d’information via tous les médias (arguments pour, arguments contre).
    Il faut absolument agir courageusement et SANS TARDER si on veut enrayer le DESESPOIR des citoyens (c’est mauvais pour l’économie, pour la santé et ça génère la VIOLENCE…).

    Il ne faut pas espérer que ce changement radical soit effectué par tous ceux qui sont cramponnés à leur parcelle de pouvoir dans le système actuel: il faut donc que la question soit posée sans tarder aux citoyens et qu’ils se prononcent par référendum. Quel candidat en 2022 s’engagera solennellement à l’organiser à mi-mandat, après INFORMATION et DISCUSSION?

    Ce nouveau système choisi par les électeurs serait testé pendant 10 ans; au bout de 8 ans, des propositions seraient faites pour le perfectionner, puis le système amélioré serait ensuite voté pour 10 ans, et ainsi de suite.

    La perfection est un fantasme produit par l’esprit humain, elle n’existe pas dans la réalité, il nous faut accepter qu’une mesure soit améliorée au fil du temps. Assez de grands discours: cessons de nous laisser manipuler, embourber, endetter! Retroussons nos manches: testons, améliorons, encore et encore. Pour reprendre enfin notre progression.

    L’effort, le COURAGE, la BONNE volonté et le FAIR-PLAY constituent peut-être la forme moderne du PATRIOTISME: pour une VRAIE démocratie. Il ne s’agit plus seulement de donner sa vie pour la Liberté, comme l’ont fait des millions de jeunes hommes français, anglais, américains, etc par le passé, sacrifice dont chacun de nous profite aujourd’hui, ne l’oublions pas; parlons-en à nos enfants pour qu’ils pensent de temps en temps à ce sacrifice généreux: l’ingratitude est un cancer de l’âme).

    Il s’agit maintenant de faire TOUS les EFFORTS nécessaires à la PROTECTION de nos familles: de leur santé (lutte contre la pollution sous toutes ses formes), de leur sécurité, de leur liberté et de leur qualité de vie. danysol777 at gmail.com.

    J'aime

  5. […] Si les Français ont si peur et sont si négatifs, c’est qu’ils sont incapables d’imaginer que leur sort va améliorer. S’ils étaient au niveau de vie du Vietnam ou du Nigeria, l’avenir ne pourrait leur paraître que meilleur, parce que pire, c’est pas possible. Mais nous, c’est meilleur qui n’est pas possible. Alors nous râlons, nous pestons, nous dénigrons parce que cela nous donne l’impression de faire quelque chose. Mais en réalité, nous ne faisons rien: seul nous importe de conserver nos immenses avantages acquis. Triste!
    Et puis nous sommes fondamentalement jaloux: peu importe pour nous d’être dans l’aisance,quand d’autres sont plus aisés que nous. Ça, c’est insupportable. Tant pis si nous coulons avec eux, mais faisons couler les riches: ça nous soulagera…

    J'aime

  6. Bravo pour cette initiative. Je partage pleinement cette belle idée d’agir plutôt que de critiquer. Il faut néanmoins admettre que nous ne sommes pas tous à egalite sur cette terre. Avoir une telle philosophie positive de la vie suppose d’être en bonne santé, bien dans sa peau et heureux (ce qui n’est pas donné à tout le monde).

    J'aime

  7. Merci de cette belle initiative…et connaissant votre enthousiasme et engagement, cela vous va bien de lancer un tel appel…! La critique est facile , l’art est difficile, donc bien en ligne avec vous. Et en même temps, l’indignation est parfois aussi le beau signe d’une exigence, du refus de la tiédeur, des conformismes et conservatismes qui avantagent les puissants et les gens bien en place…En tout cas, cela résonne aussi comme un appel à l’engagement politique !

    J'aime

  8. Nous avons les élites que nous méritons, nous avons laissé passer beaucoup de choses qui sont des caprices d’enfants gâtés de gens qui veulent ré-inventer les choses et se croient au dessus des lois « naturelles », nous avons abandonné le bon sens nous voulons toujours inventer des choses nouvelles sans respecter et pérenniser ce qui à marché. Voilà maintenant nos élites sont intelligentes en tout cas pas plus bêtes qu’avant, mais elle n’ont pas l’éducation, probablement la culture ‘tradition ») et elles sont surtout d’un égoïsme et d’un égocentrisme exacerbé.

    alors oui nous sommes riches du moins nous l’étions riches de richesses, mais pauvres de cœur et mous de la vie.
    Trop de confort tue à petit feu….regarder des émissions débiles à la télé, c’est « confortable » en apparence, car c’est débilitant, aliénant, et sans aucune fécondité.

    Je partage l’ initiative sur la fin : je n’attends rien de nos élites, à nous de changer, ça se passerza par le bas, pas par le haut….

    J'aime

  9. Merci pour cette initiative. Je partage l’idée que nous avons tous une part de responsabilité dans l’ambiance. A cet égard les « 3 tamis de Socrate », est-ce que ce je vais dire est vrai, bon, utile, paraissent une bonne discipline !

    Je crois aussi que nous sommes tous responsables du « changement » que nous appelons de nos voeux. Et j’ai une BONNE NOUVELLE !

    Juste un exemple.
    Plus de respect de la vie, de la création ? A mon échelle, ce n’est PAS SI COMPLIQUÉ ! Etant donné que l’Amazonie est détruite notamment au prétexte que mes concitoyens et moi-même lançons un signal « je veux de la viande pas cher » ; que les emballages plastiques de mes courses, après avoir nécessité (eux aussi…) d’extraire du pétrole dans des conditions plus que discutables, vont polluer les eaux de la planète entière, et surtout que JE PEUX FAIRE AUTREMENT et en tirer profit… y’a plus qu’à commencer. Et si je testais ?
    Même avec un budget ridicule (disons au hasard 70 euros par mois et par personne, toutes courses confondues, à Paris), quand on n’achète pas de viande et de poisson (et je n’ai même pas dit quand on n’en mange jamais), on peut par exemple :
    – se lécher les babines avec une diversité insoupçonnée de céréales, légumineuses, fruits et légumes;
    – se réjouir paisiblement du fait qu’on les a achetés sans plastiques, sans qu’ils aient parcouru de km superflus, sans avoir empoisonné nos terres, notre air, nos agriculteurs, nos corps, ni ceux qui n’ont rien demandé, nos enfants et le restant des êtres vivants de cette planète…
    YOUPI !
    Et c’est juste un exemple, je suis sûre qu’il y a d’autres façons d’y arriver. COOL 🙂

    J'aime

  10. Merci pour cette initiative. Je partage l’idée que nous avons tous une part de responsabilité dans l’ambiance. A cet égard les « 3 tamis de Socrate », est-ce que ce je vais dire est vrai, bon, utile, paraissent une bonne discipline !

    Je crois aussi que nous sommes tous responsables du « changement » que nous appelons de nos voeux. Et j’ai une BONNE NOUVELLE !

    Juste un exemple.
    Plus de respect de la vie, de la création ? A mon échelle, ce n’est PAS SI COMPLIQUÉ ! Etant donné que l’Amazonie est détruite notamment au prétexte que mes concitoyens et moi-même lançons un signal « je veux de la viande pas cher » ; que les emballages plastiques de mes courses, après avoir nécessité (eux aussi…) d’extraire du pétrole dans des conditions plus que discutables, vont polluer les eaux de la planète entière, et surtout que JE PEUX FAIRE AUTREMENT et en tirer profit… y’a plus qu’à commencer. Et si je testais ?
    Même avec un budget ridicule (disons au hasard 70 euros par mois et par personne, toutes courses confondues, à Paris), quand on n’achète pas de viande et de poisson (et je n’ai même pas dit quand on n’en mange jamais), on peut par exemple :
    – se lécher les babines avec une diversité insoupçonnée de céréales, légumineuses, fruits et légumes;
    – se réjouir paisiblement du fait qu’on les a achetés sans plastiques, sans qu’ils aient parcouru de km superflus, sans avoir empoisonné nos terres, notre air, nos agriculteurs, nos corps, ni ceux qui n’ont rien demandé, nos enfants et le restant des êtres vivants de cette planète…
    YOUPI !
    Et c’est juste un exemple, je suis sûre qu’il y a d’autres façons d’y arriver. COOL 🙂

    J'aime

  11. Bravo et merci. Ce pessimisme français les tire et tire le pays vers le bas. Un peu de bienveillance, de « verre à moitié plein », de courage d’agir au lieu de se contenter de critiquer, et vous avez raison, beaucoup peut changer.

    J'aime

  12. La méthode coué fonctionnant dans les deux sens, se persuader que rien ne va est bien plus simple que d’entrevoir que finalement, même imparfaite, notre situation n’est pas la pire. Il paraît même que des trains arrivent à l’heure… vous le saviez, vous ?

    J'aime

  13. Que ça fait du bien ! Nous nous sommes engagés dans un tel processus négatif que les seules nouvelles dignes d’être écoutées semblent être les dramatiques, les mauvaises, les sensationnelles. C’est comme pour les conditions, certes contraignantes, du retour à l’école : au contraire, détachons-nous de ce qui n’est plus possible et tournons-nous vers ce qui l’est. Parfois on ne peut pas changer les choses, mais on peut changer le regard que l’on y porte.

    J'aime

  14. Yesss ! on ne construit pas l’avenir sur du négatif, l’important c’est d’avancer avec confiance, de voir les choses du bon côté et, ça, tout le monde peut le faire. Etty Hillesum voyait des fleurs pousser dans le camp d’Auschwtiz, Edison n’a pas raté 2.000 fois avant de trouver la lampe, il a trouvé 2.000 manières de ne pas la produire, la devise de Peggy Bouchet, première femme à avoir traverser l’Atlantique à la rame est : « Oser toujours, céder parfois, renoncer jamais ! »

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s